Championnat d’Europe de cascade de glace du 22 au 25 janvier 2021

Championnat d’Europe de cascade de glace du 22 au 25 janvier 2021

Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Alors que la France est occupée par la COVID-19, Champagny-en-Vanoise, un village de montagne peuplé d’irréductibles grimpeurs passionnés résiste encore et toujours… avec l’organisation du championnat d’Europe d’escalade sur glace. À l’écart du tumulte, les 40 meilleurs grimpeurs internationaux viennent se défier en huis clos sur une voie de l’extrême, annoncée comme la plus difficile du monde ! Pas de druide ni de potion magique ici pour venir à bout de la tour de glace, mais des athlètes agiles, souples et lestes comme des chats, armés de piolets et crampons pour partir à l’assaut des glaces.
Parmi eux, une équipe de France forte et survoltée, emmenée par le jeune Louna Ladevant, vainqueur de la coupe du monde 2020 de l’épreuve de difficulté.

Un concept pour briser la glace

À cette occasion, habituée des compétitions d’escalade sur glace avec notamment 4 coupes du monde et un championnat du monde à son actif, la tour de Champagny-en-Vanoise a su se réinventer en cette année particulière pour proposer une toute nouvelle voie, qui s’ennorgueillit d’être la plus ardue au monde.

Même pas peur, 40 athlètes sont attendus pour prendre part aux festivités. Ils pourront alors réaliser environ 50 à 55 mouvements en un temps limité de 8 minutes. Sur le parcours de plus de 30 mètres, ils devront franchir 12 mètres de dévers à 30°, puis 4 mètres en toit avant de traverser un rideau de glace sur 8 mètres et enfin s’atteler aux 15 derniers mètres sur un dévers glacé à 45°.

Les athlètes seront départagés sur leur capacité à arriver le plus haut en défiant le chronomètre.

Contrairement aux usages lors des compétitions internationales, ils ne grimperont pas à vue mais à la suite de repérages. Cette analyse s’avèrera indispensable pour gérer leurs efforts et leurs mouvements sur cette voie d’une intensité et d’une longueur supérieures à la normale.

Programme
Samedi 23 janvier :
8h > 9h : échauffement
9h > 13h : qualification épreuve de difficulté voie 1
13h > 17h : qualification épreuve de difficulté voie 2

Dimanche 24 janvier :
7h > 8h : échauffement
8h > 9h : qualification de l’épreuve de vitesse
9h30 > 11h : finales de l’épreuve de vitesse
13h > 15h : finales de l’épreuve de difficulté


Lundi 25 janvier : les athlètes se retrouvent pour grimper en milieu naturel

Une équipe de France qui ne laisse pas de glace

6 athlètes français font partie des forces en présence.
Parmi eux, le grand favori tenant du titre mondial : Louna Ladevant.

Pour lui, ça reste un jeu. Un jeu dans lequel il est le maître incontesté  ayant remporté la coupe du monde 2020, à seulement 19 ans. Avec son grand frère Tristan Ladevant, lui aussi compétiteur, il se prépare assidument en se forgeant une main remplie d’atouts à base d’endurance, d’explosivité, de souplesse et de prise de risque. Le piolet devient un prolongement de sa main, les crampons se transforment en griffes : ces accessoires lui permettent d’apprivoiser l’élément vivant qu’est la glace et de se hisser le plus haut possible, tout en évitant les pièges, quitte à se contorsionner dans les positions les plus incongrues ! En mode compétition, tous les sens en éveil, le visage si doux et angélique de Louna se métamorphose avec une détermination sans faille.

Aux côtés du duo fraternel, le groupe compte 2 jeunes grimpeurs et 2 grimpeuses féminines, avec notamment Marion Thomas (5ème mondiale et 2ème européenne) qui compte sur sa connaissance de la tour de glace pour aller chercher le titre de championne d’Europe.

Bon à savoir

Pour les parties non glacées, l’organisation a sélectionné des prises russes et coréennes, réputées pour être les meilleures prises sur le plan technique. Quant aux modules en bois, ils ont été réalisés sur mesure par un menuisier de Champagny afin de complexifier la préhension des prises dans les parties de dévers.

Le travail artistique d’ouverture est assuré par deux ouvreurs Pierrick Fine et Antonin Cecchini. Ils mettront à profit l’acquisition de nouveaux mouvements et leurs expériences respectives d’anciens compétiteurs de haut niveau et en milieu naturel, pour challenger les athlètes en lice.

UIAA – International Climbing and Mountaineering Federation

Depuis plus de 15 ans chaque hiver, l’organisation de la coupe du monde et des championnats continentaux sur des structures artificielles avec les meilleurs athlètes mondiaux, est gérée par la fédération internationale UIAA (union internationale des associations d’alpinisme). Elle est reconnue par le Comité International Olympique (CIO) comme la fédération internationale représentant l’alpinisme et l’escalade sur glace. L’objectif de l’UIAA est de faire de la cascade de glace un sport olympique.

 
  FFCAM

La FFCAM (fédération française des clubs alpins et de montagne), regroupe plus de 95 000 licenciés, 385 clubs et 123 refuges. Elle est membre créatrice de l’UIAA, et à ce titre, coordonne entre autres le développement national de l’alpinisme et de la cascade de Glace. Chaque année, les meilleurs grimpeurs de la fédération sont sélectionnés pour devenir membre de l’équipe nationale puis sont ensuite entraînés, accompagnés et soutenus financièrement par celle-ci sur les compétitions.

Accréditations presse

L’événement est à huis clos. Seuls les journalistes et les VIP auront accès à la compétition, en se soumettant à un test de dépistage de la COVID-19. Les règles du protocole sanitaire de l’UIAA s’appliquent. Protocole sanitaire UIAA (en anglais).

Selon les besoins identifiés, un guide de haute montagne sera mis à disposition pour accéder au sommet de la tour de glace.

Demande d’accréditation à formuler auprès du service presse : press@la-plagne.com

Images et OURS NEWS

Des visuels et un OURS NEWS de la compétition seront disponibles le dimanche 24/01 à partir de 17h.